Vision de nuit


Une boule noire
au fond de l’océan
qui rayonne
sans frontière
et m’environne
conscience totale
de la solitude
et de l’ampleur
du monde.


La nuit se vit comme la solitude et le silence ; immuable puis se dissipe.

Quand l’esprit regarde la nuit noire, elle ne lui cache rien.


Rien ne peut éclairer la nuit. Ni la bougie, ni la lampe, ni le feu, ni le projecteur, ni le phare, rien au monde ne peut faire que la nuit disparaisse.

Vouloir éclairer la nuit ce n’est pas assumer sa peur. Accepter la nuit pour ce qu’elle est, absence de lumière, c’est apprendre à voir autrement qu’avec les yeux.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *