C’est un chemin qu’aucune sentinelle ne garde

c’est un chemin qu’aucune sentinelle ne garde

un chemin qui serpente, que rien ne borne

il est vaste à perdre haleine

tous les idiomes s’y fondent

et tous les humains de tous les temps l’empruntent

ils y vivent, s’y croisent, y prospèrent

c’est un chemin sous le soleil et dans l’espace

qui ressemble à la dérive des continents

c’est un chemin au terme duquel

toutes les réponses se dénouent

dans l’étendue argentée du ciel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *