Retrait différé

Je crois que même dépourvu de tout, j’existe encore. Mais je n’en suis pas sûr, j’aimerais vérifier.

Parfois, je connais la tentation du vide, la tentation de la disparition intégrale, de l’évanouissement complet des écrans de contrôle humain. Rêve d’un retour à l’idéal illusoire du bon sauvage. Oui, cette sensation de retrait me frôle parfois. Et puis la vie, ma vie, celle que j’ai choisie reprend du souffle et de l’ampleur et j’oublie presque totalement l’urgence de la mise en défaut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *